Les grandes articulations de la feuille de route de Son Excellence Dieudonné KERE

Se fonder sur les acquis des prédécesseurs pour tracer de nouveaux sillons pour une diplomatie au service d’un plus grand rayonnement du Burkina Faso sur les plans bilatéral et multilatéral, et œuvrer à une plus grande mobilisation des Burkinabè de la juridiction. C’est le challenge que s’est fixé Son Excellence Dieudonné KERE. Il a partagé avec ses collaborateurs sa vision ainsi que les grandes articulations de sa feuille de route.

L’Ambassadeur/Représentant Permanent est le représentant personnel du Président du Faso auprès des pays et des organisations internationales de sa juridiction. Il assure, à ce titre, la mise en œuvre de la politique étrangère du Burkina Faso conformément à sa lettre de mission. Pour y parvenir, Son Excellence Dieudonné a imprimé sa vision et conçu une feuille de route qui définit clairement les axes susceptibles de faire l’objet d’impulsion durant la mission à lui confiée.

Une vision qui s’inscrit en droite des axes du PNDES consacrés à l’amélioration des coopérations régionale et internationale et à la contribution des Burkinabè de l’extérieur. L’Ambassade du Burkina Faso à Vienne entend, sous l’impulsion de son premier responsable, apporter sa pierre « au renforcement du rôle du Burkina Faso dans le processus d'intégration sous-régionale et régionale, à la promotion des relations de partenariat et de coopération propices à la transformation structurelle de l'économie, à la sensibilisation des PTF à l'alignement de leurs interventions sur les priorités nationales et à l'implication des Burkinabè de l'extérieur dans les actions de développement national ». Une implication qui nécessite au préalable leur mobilisation et leur union dans la construction de l’appartenance à un destin commun.

A l’issue de la phase des cérémonies officielles de présentation des Lettres de créance, la feuille de route prévoit au plan bilatéral plusieurs actions qui devront concourir à la promotion :

des relations politiques avec les pays de la juridiction ;

  • des relations économiques ;
  • des relations culturelles ;
  • des relations interparlementaires ;
  • de la coopération décentralisée.

Sur le plan multilatéral, la feuille de route prévoit l’identification et l’intensification des relations avec les points focaux détenteurs des dossiers du Burkina Faso au sein des organisations internationales. Une place prépondérante est également accordée au suivi de l’activité de ces organisations.

En plus des actions qui seront menées sur les plans bilatéral et multilatéral, l’Ambassadeur KERE voudrait insuffler plus de dynamisme aux activités consulaires. Dans ce sens, il sera organisé des rencontres périodiques, d’une part, avec les Consuls honoraires du Burkina Faso dans la juridiction et, d’autre part, avec la communauté des Burkinabè vivant dans la juridiction. L’un des défis sera, par ailleurs, de mettre véritablement en place une base de données des compatriotes établis dans cette partie du monde.

En outre, l’Ambassadeur Dieudonné KERE attache du prix à la promotion de la coopération décentralisée. C’est pourquoi, il a inscrit en bonne place des actions visant à sceller des relations d’amitié et d’échanges entre des municipalités, des associations et organisations non gouvernementales des régions de sa juridiction avec leurs homologues burkinabè.

Enfin, Son Excellence caresse le rêve, avec le soutien des Autorités burkinabè, de disposer d’une chancellerie logée dans un immeuble appartenant au Burkina Faso. Une très belle initiative lorsque l’on considère l’importance des charges locatives pour des pays comme les nôtres.

Et pour mettre en œuvre cette vision et cette feuille de route, un document portant organisation et fonctionnement de l’Ambassade a été signé. Des services, avec des attributions claires et qui prennent en compte toutes les compétences dont dispose la chancellerie, ont été mis en place. Cela n’est pas suffisant, a souligné l’Ambassadeur KERE pour qui, il faut également créer une bonne atmosphère de travail et respecter les principes cardinaux suivants :

  • la culture du compte-rendu et du suivi rigoureux des dossiers ;
  • la maîtrise et la transparence dans la gestion des dossiers ;
  • le soin à accorder au traitement des dossiers ;
  • la loyauté, la probité, le respect mutuel, etc.


Comme l’enseigne un dicton de chez nous, il existe un vent favorable pour celui qui sait avec exactitude où il voudrait aller. Gageons qu’avec la bénédiction et l’accompagnement des plus hautes autorités du Burkina Faso, les travailleurs de l’Ambassade, avec à leur tête Son Excellence Dieudonné KERE, seront fiers à l’heure du bilan d’avoir contribué à faire de Vienne l’une des représentations dont on peut se vanter.

Car elle constituerait un bel exemple d’Ambassade et de Mission permanente qui aura engrangé des résultats, avec des compatriotes unis et engagés, au profit de la mère patrie.

Enfin, faut-il le rappeler, la juridiction, dont l’Ambassadeur Dieudonné KERE a désormais la charge, couvre actuellement sept pays et six organisations internationales et instances spécialisées. Il s’agit au plan bilatéral de la République d’Autriche, de la Croatie, de la Hongrie, de la République Tchèque, de la Serbie, de la Slovaquie et de la Slovénie. Sur le plan multilatéral, outre l’Office des Nations-Unies à Vienne (ONUV), il faut noter l’Organisation des Nations-Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), l’Office des Nations-Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC), l’Organisation du Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires (OTICE) et l’Académie Internationale Anti- Corruption (AIAC).

Contact

Strohgasse 14c
1030 Vienne
Autriche
Tel :  +43 (1) 503 82 64 - 0  (Fax: +43 (1) 503 82 64 - 20)
Email: s.r@abfvienne.at
Website: www.abfvienne.at www.ambaburkina-at.org

HORAIRES DE L'AMBASSADE : Du Lundi au Vendredi : 09H - 16H